Ajouter un commentaire

" Anathalie 2.0 ou quand le << multitasking >> se conjugue au féminin " PAR WENDY BASHI

 
Depuis plus d'une dizaine d'années, le sulfureux couple que constituent l'information et la technologie rythme la vie d ’Anathalie Mukundwa. Cette consultante en informatique, voue une dévotion particulière à tout ce qui relève de la technologie : Anathalie vit, dort et... respire « technologiquement». Pour cette inconditionnelle du 2.0, bien qu'il soit pratiquement impossible de vivre aujourd'hui en marge de la grande toile, certaines précautions restent d’usage à l'heure où les réseaux sociaux sont devenus des plateformes incontournables pour une grande majorité. PAR WENDY BASHI

Anathalie 2.0 ou quand le << multitasking >> se conjugue au féminin

 

Aujourd'hui. les réseaux sociaux sont des outils de communication qui nous permettent de franchir des frontières auxquelles on n'a pas forcément pensé, nous devons donc apprendre à les gérer.

À peine la discussion entamée, Anathalie, qui évolue dans le monde de l'lT (information Technologique) depuis bien longtemps, décide de débuter par une contextualisation, qui reste un passage obligé, quand on parle de tout ce qui gravite autour de l'internet. Pour cette conseillère et consultante en informatique, nombreuses sont les personnes qui s'évertuent à véhiculer un certain mysticisme autour d'internet et du monde virtuel.

"Comme j'ai coutume de le dire quand on parle d'Afrique, le subconscient collectifi fait appel à de nombreuses images péjoratives laissez-moi vous dire qu'il en est de même quand il s'agit des nouvelles technologies, certaines personnes s'amusent à vendre du mysticisme". 

Pour elle, tous les métiers attenants au domaine technologique sont des métiers très humains que les informaticiens traduisent dans une sorte de «langage machine». «L'informatique c'est l'outil que l'on utilise et pas l'inverse. Ce n'est pas l'ordinateur qui décide, l'ordinateur n'utilise pas l'homme! L'homme en a fait son outilde travail».

S'agissant des réseaux sociaux, Anathalie les définit volontiers comme un miroir que certaines personnes utilisent parfois pour «exister», pour se livrer une bataille ou pour se mettre en" valeur. «Ceux qui nous lisent ap- prennent à nous connaître via ce que l'on publie.

"Il n'y a donc plus de vrai ou de faux, il y a juste un milieu dans lequel on s'exprime, tout en gérant les publications, les contenus, etc. il faut donc prendre ses responsabilités et assumer tous ses écrits"

Ne publie pas des choses que tu ne dirais pas à ta mère !

Anathalie, recommande donc avec la plus grande ferveur un apprentissage de l'outil qui débouchera inéluctablement sur son usage optimal. « Quelle image de moi est ce que je mets. quelle est ma photo de profil, comment est-ce que je protège mes accès, qui peut voir mes infos, en fait il faut savoir que tout se paramètre ». À partir du moment où on est sur internet et qu'on publie une information: elle peut être utilisée par toute une communauté. Sur le web: ne publie pas des choses que tu ne dirais pas à ta mère! Facebook. twitter, google+ et les autres réseaux ne prennent que ce qu'on leur donne!

« ll faut savoir que pour tous ces outils gratuits, nous sommes des « produits» de vente et marketing. Nous devons le savoir et déclder de ce que nous y mettons à bon escient. Il ne faut pas en avoir peur, il faut juste connaître, prendre le temps de se former et de s'informer sans avoir peur de l'outil ».

En définitive, Anathalie recommande d'utiliser ces outils au maximum, car eux, nous utilisent et nous « vendent ».

 Un exemple concret d’une bonne utilisation des réseaux sociaux: Root2value, une première en Belgique l

Le concept Root2value, comprenez « les racines de la valeur» est un projet qui a entièrement été piloté par Anathalie. Pour y arriver, elle s'est entourée de prestigieux entrepreneurs belges et parisiens. Côté logistique, elle a eu recours, à toute une série de moyens fournis par Damien Van Acliter, un professeur de journalisme que l'on ne présente plus à l'institut des Hautes Études de Communication sociale en Belgique et à l'institut supérieur de journalisme en France. Le principe? À l'aide des outils comme Google+, îïvitter, Facebook. Youtube, Hangout et Linkedin, une bonne connexion internet 3G - 4G et un petit millier de kilomètres au compteur. Le but? Réaliser un road movie afin d'interagir avec une vaste communauté entrepreneuriale. L'apport dïnternet? Grâce à sa dimension internationale, les limites aussi bien humaines que technologiques ont savamment été fianchies. Ce qu'il en ressort ?

De Paris à Bruxelles, Anathalie et tous ceux qui l'ont suivie dans cette aventure, ont réussi à démontrer via le projet Root2value. qu'lnternet reste définitivement ce qu'on veut en faire! Pour elle, c'est tout trouvé: ce projet reste le succulent fruit de l'intelligence collective dévoré avec beaucoup de générosité intellectuelle.

PAR WENDY BASHI

Tags: 

Tags: 

Catégorie: 

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Date du jour *
E.g., 07/16/2019
Ce champs sert à la validation du compte robot/humain!
15 + 1 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.

Story telling Storify, outil de collecte de l'information

@AnathalieTM sur Facebook

Médias & Presse & Télévision

 

 

Passage à la TL CanalC

@AnathalieTM PACTechIT

Mes Principaux Réseaux Sociaux. Cliquez & soyons en contact

Twitter

 

 

@AnathalieTM sur Google+

La musique adoucit les moeurs :)