Billet de blog

L'état de l'Open Data en Wallonie vu par une triple hackathonneuse #Hackalux.

Ce week-end se déroulait un hackathon e-tourisme en Province du Luxembourg sous l'organisation de Green Hub et j'ai eu encore l'honneur d'y participer sous le projet "Trace la guerre" dont le but est d'initier des activités de valorisation de la région autour du sujet de la guerre 14-18 sous l'angle "Paysages en bataille".

 

C'est donc mon 3ème hackathon auquel je participe tout en remportant différents prix :

- Prix de l'application qui a croisé plusieurs sources de données : Parcours Magique

- Prix de la meilleure idée : Qui a charge d'âme, une application sur la mobilité que vous pouvez tout à fait tester en ligne en cliquant sur l'image ci-dessous et je compte bien la continuer dès que j'en ai l'occasion

 

 
- Prix ici de la meilleure valorisation locale avec Paysages en bataille

Parcourez ce Storify pour en savoir plus sur des projets qui peuvent naître de l'Open data en quelques heures seulement  comme durant ce week-end du hackathon.

 

 

 

C'est quoi un hackathon ?

Un Hackathon est un marathon de développement informatique lors duquel les participants sont invités à mettre au point un prototype d’application mobile ou de service en ligne dont ils auront proposé l’idée. Ce type d’événement correspond à l’approche de co-création du bas vers le haut (BottomUp).

Source Green Hub

 

Par Benoit Dessaucy 

 

Mais j'ai déjà eu l'occasion d'en parler également à plusieurs reprises après mes différentes participations à ces challenges.

 

 

C'est quoi l'open data ?

 

Sans trop de discours, je vous propose de faire un tour à Gent en cliquant sur l'image ci-dessous et regarder par exemple comment les données sont mises à disposition dans le secteur du tourisme qui nous concernait.


 

 

Qu'en est-il en Wallonie ?

 

Lors de ce hackathon, j'ai cru un instant qu'enfin les données étaient à disposition et j'ai commencé à m'en emparer pour me casser ensuite les dents sur le traitement de cette précieuse information gardée farouchement au sein des administrations à l'abri du peuple.

La province du Luxembourg serait-il en avance avec Hardès ?

Ce week-end il y avait cette base de données qu'il semblerait qu'elle soit bientôt disponible au publique ?

D'après toutes les bases de données que j'ai pu visionner, celle-ci serait une très bonne nouvelle car elle est bien fournie en informations même si les accès sont encore compliqués.


 

La base de données Hardès et son exploitation :

On dit qu'une image vaut mieux que 1001 mots, ce schéma vous explique la manipulation de cette base de données. Si l'image est moins lisible, n'hésitez pas à l'agrandir.

Même si mon but ici est de mettre en avant les difficultés d'accès à ces données, il est cependant à saluer l'énorme travail de la récolte et centralisation de ces données, en espérant que les accès seront facilités au fur du temps.

Le but d'un week-end comme le hackathon n'est pas d'arriver ou pas à accéder aux données, mais de produire de meilleures idées et applications utilisant ces données. Plus cet accès est simplifié, plus le temps sera consacré à l'imagination et non à la technologie des données.

 

 

Si je compare à la façon dont la ville de Gent a optimisé son accès à l'open data, il y a encore un long chemin à parcourir pour Hardès.

En effet pour la ville de Gent, certains formats offerts peuvent directement  être utilisables sans connaissances en programmation.

Encore une fois une image parle mieux  et surtout n'hésitez pas à cliquer dessus pour aller voir :


Un peu plus de détails pour les accès à la base Hardès

Différentes méthodes de parcours pour visualiser l'information sont mises à disposition, mais je dis bien pour visualiser globalement. 

 

 

Mais quand parfois on rentre dans une recherche fine qui est normalement proposée, on a pas de résultat alors que ces données existent.

Si je cherche un monument de la guerre 14-18 à Rossignol, sauf erreur de ma part, je n'ai pas de résultat.

L'intérêt de pouvoir affiner le résultat a plusieurs avantages bien sûr :

- Minimiser le volume de trafic entre deux serveurs, celui qui stocke les données et les serveurs clients qui cherchent à en utiliser

- Minimiser le temps de traitement car on a l'information précise qu'on cherche

- Ne pas encombrer inutilement le serveur client par des données inutiles

- ...


Pourtant donc comme je disais ces données existent et on sait le voir par cette recherche non affinée uniquement sur le critère "Rossignol"


 

Les méthodes d'accès mises à disposition pourraient s'affiner

En effet il s'agit souvent de la combinaison des numéros (ID) qu'il faut d'abord trouver en parcourant la base de données dans sa partie visuelle pour savoir quel numéro utiliser.

Par combinaison de ces "ID", on pourrait avoir un degré de finesse de l'information, mais il faut prendre le temps.

Normalement pour ce hackathon nous avions accès aux données en visualisation, mais il faut se dire que dans la pratique réelle, on n'a pas accès à la base de données brutes qui est souvent sécurisée et mis à l'abri d'intrusions, et que son seul accès n'est que par les méthodes mises à disposition, comme ici en dessous.

Donc je peux en déduire que c'est impraticable d'exploiter ainsi cette base de données.

 


 

Quel type de données on peut sortir (en général) ?

Il existe différents formats de sortie de données compatibles selon l'utilisation

- Jason

- XML

- CSV (directement injectable dans la base de données MySQL par exemple)

- KML

- Map

Mais de cette base de données Hardès, on pouvait en extraire du XML à traiter par la suite

 

Conclusion 

J'aimerais le dire et le redire ces points suivants et au regard des initiatives qui peuvent naître en 48h des têtes des créateurs autour des technologies :

- Pourquoi les données publiques non confidentielles ne sont pas mises à disposition de la population ? Je peux comprendre que les données santés soient bien coffrées mais des données comme le Tourisme, la Mobilité, ... que font-elles encore dans les coffres administratifs ?

Question budgets ? Non sans blague ;)

- Pourquoi justement quand il faut montrer ce qui est faisable avec ces données s'elles étaient libérées, les autorités concernées sont absents, justement ils devaient venir mais sont tout d'un coup empêchés, non mais ... 

- Comment voulez-vous le développement, l'imagination, la créativité si les ressources sont coffrées ? Après tout nous contribuons tous à l'acquisition de ces données!

- Comment voulez-vous que la Wallonie aille en avant si les efforts qui peuvent naître de sa population sont quelque part inhibés ?

Voilà voilà ... à bon entendeur!

 

 

Commentaires

Hades plus simple

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Date du jour *
E.g., 08/21/2019
Ce champs sert à la validation du compte robot/humain!
3 + 8 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.

Story telling Storify, outil de collecte de l'information

@AnathalieTM sur Facebook

Médias & Presse & Télévision

 

 

Passage à la TL CanalC

@AnathalieTM PACTechIT

Mes Principaux Réseaux Sociaux. Cliquez & soyons en contact

Twitter

 

 

@AnathalieTM sur Google+

La musique adoucit les moeurs :)